Imprimer

Communiqué - Contrats aidés : Un silence de l’Etat très inquiétant

blason-TAMPON-couleursTampon, le 04 août 2017

 

COMMUNIQUÉ :

 Contrats aidés : Un silence de l’Etat très inquiétant

 

Il y a une semaine exactement, le Maire de la commune du Tampon André Thien Ah Koon a adressé une lettre au préfet pour l’alerter sur l’urgence et la gravité de la situation relative au déblocage des contrats aidés.

Le Maire s’est aussi adressé aux 11 parlementaires de La Réunion pour qu’ils interviennent également auprès du Gouvernement.

Or, à ce jour, le Gouvernement n’a toujours pas répondu aux demandes légitimement portées par les élus. Les 24 communes de La Réunion sont toujours en attente de la notification du nombre de contrats aidés qui doivent leur être attribués pour le second semestre 2017, et ce à 2 semaines de la rentrée scolaire.

C’est une situation intenable !

En l’absence de réponse, aucun maire ne peut garantir aujourd’hui que toutes les conditions d’hygiène, de sécurité et d’accompagnement des élèves dans les écoles seront réunies à la rentrée.

Le silence de l’Etat est extrêmement inquiétant.

De deux choses l’une :

- Soit des arbitrages budgétaires sont encore en cours ; ce qui veut dire qu’il y aurait des difficultés à faire prendre en compte la situation particulière de La Réunion qui a été argumentée et clairement exposée par les élus;

- Soit cela signifie que le compte n’est pas bon et que l’on veut imposer aux maires la gestion de la pénurie, au détriment de la qualité du service public et du fonctionnement des écoles.

En tout état de cause, la rentée scolaire sera sérieusement compromise si les communes sont privées des moyens habituels pour faire fonctionner les écoles.

Communique TAMPON Emplois aides